Bois énergie

 

A chaque usage son bois énergie

Pano

Le bois combustible est traditionnellement utilisé sous forme de bûches dans les maisons individuelles en Bretagne. Il représente 90% du bois énergie consommé. Ce système n’est pas applicable aux industriels et aux collectivités. Ainsi d’autre formes de bois énergie existent comme le bois déchiqueté, également appelé bois plaquette, et le granulé (dénommé aussi par sa traduction anglaise Pellet). Ces deux combustibles peuvent répondre techniquement à tous les usages.

Le bois déchiqueté : un produit en devenir

Les pionniers du bois énergie en Bretagne se sont lancés dans les années 80 avec l’usage du bois déchiqueté. Les industries du bois se sont mises à valoriser leurs sous-produits dans les années 90 pour couvrir leurs besoins de chaleur puis sont devenues l’une des sources du bois déchiqueté. Le début des années 2000 a vu les chaufferies à bois déchiqueté faire leur entrée dans les collectivités et les fermes. En parallèle, le granulé s’est fortement développé à partir de 2005 chez les particuliers.  A partir de 2009 (démarrage du dispositif Fond Chaleur), cette filière s’est développée significativement dans l’industrie. Les objectifs pour 2020 comptent sur une hausse de 50% de la consommation de bois énergie dans les collectivités et l’industrie.

Le bois déchiqueté : un produit de valorisation

Le bois déchiqueté permet d’utiliser des produits non valorisables en bois bûche ou bois d’œuvre. Comme les sous-produits (connexes) des industries du bois, les produits en fin de vie comme le bois d’emballage, les palettes usagées (sorti du statut déchet) mais aussi le bois de forêt (premier éclaircissage, branchage, bois tordus). Le bois déchiqueté sert aussi sur les exploitations agricoles pour valoriser le bois issu de la gestion des bocages.

Le bois déchiqueté : un produit pour une énergie renouvelable

Le bois déchiqueté permet de fournir les industries, les collectivités, les agriculteurs… en une énergie renouvelable et produite localement.

L'utilisation de l'énergie bois a un impact neutre sur l'effet de serre. En effet, la combustion du bois libère la quantité de CO2 qui a été mobilisée par l'arbre grâce à la photosynthèse. Ce CO2 sera remobilisé rapidement grâce à la croissance de la biomasse végétale (forêts, haies, cultures…). La consommation de bois permet donc d'éviter le rejet d'une quantité de CO2 qui aurait été produite par la combustion d'énergies fossiles. De ce fait, le bois offre une alternative énergétique durable, respectueuse de l'environnement, économe, favorisant le développement local, la valorisation de sous-produits qui étaient considérés comme déchets et la gestion du patrimoine forestier. La condition est d’avoir une gestion durable de la ressource.

Le bois déchiqueté : un produit accompagné

Le plan bois énergie Bretagne 2015-2020 est mis en place pour accompagner le développement du bois énergie. Quatrième plan successif en collaboration étroite entre six acteurs (ADEME, Conseil régional de Bretagne et les quatre départements bretons). Depuis 2002, l’association AILE anime ce plan bois énergie et accompagne les porteurs de projets.

Le bois déchiqueté : un produit récent et déjà de nombreuses expériences

Les fiches ci-après présentent différents exemples de réalisation de chaufferie

Couv  Ch Domestique

Couv Ch Collectif

Couv Ch Elevage

Le chauffage automatique à bois déchiqueté d’une maison à la ferme  Le chauffage automatique à bois déchiqueté de plusieurs habitations en réseau  Le chauffage automatique à bois déchiqueté des bâtiments d’élevages
Couv guer   Couv EPSM B
Le réseau de chaleur
de la commune de Guer
  La chaufferie bois de l’EPSMS
(établissement public
social et médico-social)

Sur le site différentes rubriques sont adaptées en fonction de vos recherches.

PROGRAMMES EUROPEENS

RECHERCHE