Des critères qualité à respecter pour adhérer au Collectif Bois Bocage 35

Produire une plaquette de bois valorisable en chaufferie automatique, et plus largement pour des usages liés aux activités de l’exploitation agricole, tout en limitant l’impact sur la qualité de l’air et en permettant une gestion durable de la ressource bocagère, tel était le fil rouge de la journée de formation proposée par Aile et la FRcuma Ouest dans le cadre de Bocag'Air* Lundi 2 Mars en partenariat avec deux associations d'agriculteurs : le Collectif Bois Bocage 35 (CBB35) et Sylvagraire.Destinée prioritairement aux agriculteurs du CBB35 soucieux de valoriser leur haie pour fournir un combustible en adéquation avec les chaufferies bois locales, cette séquence a aussi permis de rassembler des agriculteurs et un propriétaire forestier prêts à adhérer au CBB35 mais souhaitant, avant de s'engager, mieux connaître la charte des bonnes pratiques de préparation des tas permettant d'optimiser l'intervention de la déchiqueteuse et les opportunités qu'offrent la filière bois énergie en Ille-et-Vilaine et plus largement en Bretagne. Deux conseillers bocage du bassin versant de la Seiche et un conseiller des Fermiers de Janzé, demandeurs de moyens d'animation pour appliquer l'arrêté préfectoral d'Avril 2015 relatif à l'interdiction de brûler à l'air libre des produits issus de la taille des haies, ont particulièrement apprécié la démarche conduite dans Bocag'Air qui vise à sensibiliser, inciter, former les agriculteurs vers des techniques de retour au sol pour réduire les émissions de particules fines du secteur agricole.La rémunération équitable du producteur et les bonnes pratiques de planification et d'exploitation des arbres portées par le Label Haie actuellement en cours de construction ont été au coeur des discussions lors des animations proposées sur le terrain. Une visite de la chaufferie du Gaec La Boulière à Martigné-Ferchaud a également permis d'illustrer les opportunités d'autoconsommation à la ferme qu'offre le bois énergie notamment par la mise en place du réseau de chaleur à la ferme qui dessert plusieurs gîtes chez Olivier et Claude Monharoul. Le stockage de plaquettes de bois a été l'occasion de faire une approche sensorielle de l'évaluation de la qualité des plaquettes de bois.

* Le projet Bocag’Air, issu de l’appel à projets Agr’Air édition 2017, soutenu par l’ADEME et le ministère en charge de l’écologie et en collaboration avec le ministère en charge de l’agriculture, vise à réduire les émissions de polluants atmosphériques du secteur agricole, en particulier celles liées à la combustion du bois et à la mobilité des engins agricoles.

PROGRAMMES EUROPEENS

RECHERCHE