Lettre d’info #2

Biogas Action Logo Y 
Le projet Biogas Action est soutenu par le programme H2020 de l’Union Européenne. Il vise à promouvoir le développement du biogaz dans des Régions cibles de l’Europe (En France Bretagne, Pays de la Loire et Rhone-Alpes, Pays de Galles, Croatie, République Tchèque, Pays-Bas, Danemark, Lettonie et Sud-Ouest de la Suède).

Lettre d'information #2

Septembre 2017


Colloque Club Biogaz - Décembre 2017

Les nouvelles du projet


Journée d’information constructeurs et démarche qualité (WP3.3)

Le 31 mars dernier, AILE organisait en collaboration avec le Club Biogaz et le cluster des entreprises Ligériennes « Metha’tlantique » une réunion d’information à destination des constructeurs d’unité de méthanisation agricoles et territoriales. Cette journée était consacrée à deux sujets : la sécurité des installations et des exploitants et la mise en place des nouveaux tarifs de vente d’électricité.

La matinée sur la sécurité a été l’occasion de fournir des rappels sur les prescriptions ICPE, les équipements obligatoires et la règlementation ATEX avec l’intervention du bureau d’études Impact et Environnement. Ont ensuite été abordés la prévention et le REX assurance (Groupama) et le travail réalisé par l’AAMF sur la sécurité (classeur, formations aux DUER, charte..). Ces présentations ont débouchés sur des discussions concernant la mise en place de « standards » ou « check-list » concernant la qualité des installations. Discussions qui se poursuivent maintenant au sein du GT qualité du club biogaz. Enfin l’après-midi a permis de rappeler et présenter des points de vigilance qui concernent les changements de procédures pour les demandes de contrat d’achat. Un point important, rappelé par Denis Ollivier de l’AAMF est à retenir : la demande de contrat BG16 doit se faire AVANT toute commande d’installation (donc, avant la demande de raccordement ce qui change l’ordre par rapport à avant).

Une question ? Contact : adeline.haumont@aile.asso.fr

Etude sur la mousse (WP3.5)

Notre apprenti Florian Lafoux mène en ce moment un travail sur la formation de mousse dans les digesteurs. Après une revue bibliographique sur le sujet, un travail d’enquête auprès des exploitants d’unités (Bretagne, Pays de la Loire et potentiellement Aquitaine) est mené pour identifier si certains facteurs peuvent expliquer l’apparition de mousse, ainsi que les actions correctives qui ont été employées. Ce travail débouchera sur la publication d’une synthèse bibliographique et pourra nourrir un futur programme collaboratif de recherche sur le sujet.

Vous êtes intéressés par ce sujet ?  Contact :  biomasse@aile.asso.fr

Biogas Toolbox : Un outil en ligne pour trouver votre aide sur le biogaz ! (WP2)

Dans le cadre des travaux de Biogas Action, les partenaires du projet avec la coordination d’EBA, l’association Européenne du biogaz a mis en ligne un outil qui centralise les publications/guides/outils d’aide au développement des projets biogaz recensés dans les 10 pays couverts par BiogasAction. Si vous ne trouvez pas votre outil en France, peut-être existe-t-il dans un autre Pays ? L’outil permet de faire des choix par sujet (substrats/valorisation de l’énergie), par taille d’unité ciblée ou par type d’outil recherché (outil de calcul, brochure de communication, guide technique..) et bien sûr par langue.

Accès à l’outil : http://tool.biogasaction.eu/
 

Les nouvelles du Biogaz en France


Annonce de deux projets test de rebours par GRT-gaz

Lors du salon ExpoBiogaz de Bordeaux, le 31 mai dernier, GRT-gaz a annoncé le choix de 2 sites pilotes pour tester le rebours. Bonne nouvelle ! Les 2 sites se trouvent dans les Régions accompagnées par le Plan Biogaz : le 1er dans le Morbihan (Pontivy) et le second en Vendée (Pouzauges). Si la solution technique est « dans les cartons » depuis un certain temps, et déjà en fonctionnement chez certains voisins Européens, son mode de financement reste à trouver. Avec ces 2 tests grandeurs nature, financés à 100% par GRT-gaz à hauteur de 3 millions d’Euros chacun, cela permettra de valider la faisabilité technique et avancer sur un modèle économique pour le développement à plus grande échelle.

Techniquement, il s’agit d’injecter le biométhane sur le réseau de distribution, habituellement soumis à une pression entre 8 et 16 bars, et « remonter » sur le réseau de transport, soumis à des plus fortes pressions (20 à 67 bars), supposant donc des postes de compression. Cela permettrait ainsi lorsque le débit consommé sur le réseau est inférieur aux capacités de production de biométhane, de pouvoir continuer à injecter en remontant sur le réseau de transport et enlève donc un facteur très limitant pour de nombreux projets. Une belle avancée pour le développement du biométhane, à suivre. Leur mise en service est annoncée pour 2019.

Sortie du cahier des charges DIC AGRI 1

Le ministère de l'agriculture a publié le 13 juin 2017, l'arrêté approuvant le cahier des charges de mise sur le marché des digestats de méthanisation agricole en tant que matière fertilisante. Qu'est-ce que cela signifie ? Pour les sites qui produisent du digestat répondant aux critères définis dans ce cahier des charges, il n'y a plus besoin de répondre à une norme ou d'avoir une autorisation de mise sur le marché (homologation) pour "sortir" du statut de déchet et pouvoir être vendu à un tiers, sans plan d'épandage. Quels sont ces critères ? Ils sont de plusieurs ordres :

  • Disposer d'un agrément sanitaire et appliquer les principes de la maitrise du risque sanitaire (procédures HACCP, traçabilité, gestion des non-conformités...)
  • Sur les matières autorisées : les effluents d'élevage, matières végétales agricoles, déchets végétaux des IAA, le lait, produits issus de la fabrication des produits laitiers. Les substrats provenant des exploitations agricoles doivent représenter au moins 60% des substrats en tonnage annuel. Attention, les tontes de pelouses sont exclues des matières autorisées.
  • Sur le process : respecter en mésophile au moins 50 jours de temps de séjour et en thermophile au moins 30 jours, la température et le pH (qui doit être compris entre 7 et 8,5) doivent être mesurés de façon régulière. Le stockage de digestat liquide doit être brassé

Si ces critères sont respectés, l'unité de méthanisation n'a plus besoin de plan d'épandage. Attention le digestat ne peut être vendu qu'à un tiers utilisateur, c'est à dire à un agriculteur qui l'utilisera sur prairies ou grande culture. (Comme pour le compost, en zone vulnérable, l'utilisateur renseigne son cahier de fertilisation)
Quelles sont les contraintes ? Pour le producteur, en plus des analyses déjà obligatoires pour l'agrément sanitaire (E.Coli et Salmonelles), il faut aussi réaliser des analyses sur certains éléments traces. Il doit fournir un certain nombre de renseignements à l'utilisateur (comme le taux de MS, les valeurs fertilisantes...)  sur le document d'accompagnement commercial (c'est son obligation "d’étiquetage")

En conséquences, la sortie de ce cahier des charges va être intéressant pour les sites qui ont des prêteurs de terres, ou des changements dans les prêteurs et pour les sites collectifs, pour qui la gestion et la mise à jour du plan d'épandage est lourd. Il n'est pas fait pour faciliter l'usage sur sa propre exploitation car il apportera des contraintes supplémentaires (analyses en plus..).

Texte sur Journal officiel ici  

Bilan technique de fonctionnement

AILE a réalisé entre l’automne 2016 et le printemps 2017 un bilan technique des unités en fonctionnement en Bretagne et Pays de la Loire, entre 2013 et 2016. Si en 2017 les 2 régions comptent plus de 80 unités de méthanisation à la ferme, collectives ou centralisées, le travail d’enquête mené s’est intéressé aux unités qui ont été mise en service au plus tard en décembre 2015, soit un échantillon d’une cinquantaine d’unités. L’enquête s’est intéressée uniquement aux facteurs techniques (pas de données d’ordre économique) et donne une image des unités en fonctionnement sur cette période, sur les aspects suivants :

  • Type de ration et quantité de substrats,
  • Données de production énergétique (quantité de biogaz, fonctionnement du moteur, rendements..)
  • Données sur la valorisation de l’énergie produite et l’autoconsommation des sites.

Le rapport complet du bilan se trouve : ICI


Les publications


Guide Financer un projet de méthanisation

A bien des égards, le développement d’un projet de méthanisation relève aujourd’hui du parcours du combattant et nécessite des investissements conséquents de la part des porteurs projets, en particulier pour les agriculteurs, et des pouvoirs publics qui les subventionnent. Il incombe donc aux porteurs de projet de prendre toutes les mesures nécessaires à la bonne élaboration de leur projet, aussi bien dans leur conception que dans leur exploitation. Le développement d’outils adaptables aux besoins spécifiques de chaque projet s’avère donc nécessaire. C’est avec cet état d’esprit qu’a été conçu ce guide, rédigé par l'Association d'Initiatives locales pour l'Energie et l'Environnement (AILE) et l'Agence Rhône-Alpes Énergie Environnement (RAEE), avec pour objectif principal de sensibiliser les porteurs de projet à la démarche d’analyse de risques, mais aussi d’apporter des réponses de spécialistes et des retours d’expérience sur les démarches à effectuer pour mettre en place le financement bancaire. En plus des retours d’expérience proposés par les auteurs de ce document, plusieurs banques ont aussi été intégrées à la réflexion afin d’apporter leur expertise.

Demandez le guide par mail

Guide METERRI sur le traitement du digestat

Les partenaires du projet Casdar METERRI (2014/2016) ont publié un guide sur la gestion et le traitement des digestats de méthanisation, qui comprend des fiches sur 11 modes de valorisation du digestat (issu de procédé en voie liquide) : transport épandage, séparation de phase, stripping, compostage…

Le guide peut être téléchargé ICI 

Sur le même sujet, AILE a publié des fiches techniques sur 6 types de digestat, dans le cadre du projet VALDIPRO, que vous retrouverez ICI

Ainsi qu’une revue des procédés de traitement du digestat (en anglais) dans le cadre du projet Interreg BIOREFINE, que vous pourrez télécharger ICI

Guide FNE Méthascope

France Nature Environnement, avec le soutien de GRDF et l’ADEME a élaboré un guide à destination de ses associations adhérentes et des citoyens qui se questionnent sur un projet de méthanisation afin de les aider à se positionner de façon construite sur le projet. Vous retrouverez dans ce guide, le positionnement de FNE par rapport à la méthanisation, rappelle les démarches et les aspects règlementaires de la méthanisation et enfin propose une grille d’analyse multi-critères.

Il peut aussi servir à d’autres acteurs pour faire une « auto-analyse » de son projet et peut-être faciliter le dialogue entre parties prenantes ? Ce guide peut être demandé en remplissant le formulaire sur cette page : https://www.fne.asso.fr/publications/m%C3%A9thascope

 

A VOS AGENDAS


SPACE 2017 : Journée méthanisation le 12 septembre

Le mardi 12 septembre, vous êtes attendus pour LA journée "Méthanisation" : de 9h-10h30 dans le cadre du Plan Biogaz, conférence "Engagement de performance en méthanisation : Points d’attention et bonnes pratiques » - Intervenants : Decid&Risk, exploitant, constructeur, banquier, GrDF - Salle H Espace Administration. de 11h-12h : Conférence "Évolutions de pratiques au sein des collectifs AEP-GIEE" par le Conseil Régional - Intervenants : DRAAF, CRAB, CR, GERDAL

A noter le jeudi 14 septembre de 10h à 13h, un atelier intéressera des porteurs de projet sur l'autoconsommation : "Photovoltaïque et méthanisation de la production à l'autoconsommation".

A noter le vendredi 15 septembre de 10h00 à 11h30 / Salle H Espace Administration Conférence organisée par GrDF sur les retours d'expérience des sites de méthanisation en fonctionnement et comment optimiser l'injection de biométhane dans les réseaux ? Présentation du bilan technique de fonctionnement 2016 par AILE.

AILE VOUS ACCUEILLE TOUT AU LONG DU SPACE : Hall 4 - Allée C - Stand 70

Rencontres inter Régionales du Biométhane  #2

Après le succès des 1ères rencontres inter-régionales du biométhane de 2016, AILE, GRDF et GRT-Gaz vous donnent rendez-vous pour la deuxième édition, qui se tiendra à Rennes entre le 15 et le 25/11

Au programme cette année : étude détaillée GrDF, solutions techniques pour favoriser l’injection, guides sur le financement, l’acceptabilité…

Plus d’informations à venir cet automne.

Vous souhaitez être averti par mail de cet évènement ? Envoyez-nous un mail à info@aile.asso.fr

Colloque Club Biogaz à Paris le 5 décembre

Le Club Biogaz de l’ATEE organise un  nouveau colloque sur le thème de la qualité dans la filière biogaz, deux ans après la 1ère édition, ce qui permettra d’apporter des mises à jour sur les travaux effectués sur le sujet durant ces deux années et échanger entre acteurs de la filière.

Plus d’information sur le page du club : http://atee.fr/biogaz/vers-une-demarche-qualite-de-la-filiere-biogaz-2

Ce projet a reçu des fonds du porgramme de recherche et innovation Horizon 2020 de l'Union Européenne

Copyright © 2016 Biogas Action. All rights reserved.
www.biogasaction.eu#BiogasAction
www.aile.asso.fr - @aileagence

 

PROGRAMMES EUROPEENS

RECHERCHE