Qualité des digestats

Cet article résume quelques éléments sur la qualité des digestats en tant que matières fertilisantes.

Valorisation agronomique

GrilleDigestatsFerti

 

Source : VALDIPRO/Pierre Quideau

Généralement les digestats comportent une composante organique et sont utilisés en tant qu’apporteurs d’éléments fertilisants. Dans le cadre (français) de la normalisation des fertilisants, le terme « engrais organique » est réservé à des produits ayant une teneur minimale de 3% pour l’un des éléments majeurs (soit 30 kg par tonne). Le terme « amendement organique » est attribué à des produits (solides) ayant une teneur supérieure à 20 ou 25% de matière organique. Le terme « organo-minéral » s’applique à un produit organique additionné d’un engrais minéral.

Certains produits issus de la transformation de digestats (fractions solides séparés et/ou séchées et/ou concentés) peuvent s’apparentés à des amendements ou à des engrais organiques. Quelques-uns sont pratiquement des engrais minéraux (sulfate d’ammonium, struvite). Les digestats bruts ou peu transformés sont généralement riches en eau et de ce fait de concentration insuffisante en éléments fertilisants ou en matière organique pour être qualifiés d’engrais ou d’amendement.

Qualité microbiologique

Les campagnes d’analyses microbiologiques réalisées dans le cadre de Valdipro ont mené aux conclusions suivantes :

– la qualité microbiologique des digestats analysés a été mesurée supérieure à celle des intrants (effluents d’élevage, sous produits animaux d’industrie agro-alimentaire), ce qui va dans le sens d’une capacité hygiénisante du digesteur.

– la qualité microbiologique des digestats est généralement conforme aux valeurs guides ANSES. L’exception attendue concerne Clostridium perfringens, bactérie ubiquiste résistante à la chaleur, qui dépasse fréquemment les 100/g dans les digestats bruts et solides. Cependant seuls 3 échantillons sur 33 dépassent 104/g.

– Les écarts (peu nombreux) constatés sur Salmonelles et E. Coli n’ont pas été retrouvés dans les échantillons plus tardifs. Des mesures de gestion des non-conformités sont à prévoir pour les digestats bruts.

Plus de détails dans ce document.

Demander l’accès au document complet « Conseils et exemples de rédaction » :

Votre nom (obligatoire)

Votre entreprise (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

captcha

 

 

PROGRAMMES EUROPEENS

RECHERCHE