Partenariats collectivités/agriculteurs autour du bois déchiqueté

Des partenariats collectivités/agriculteurs autour du bois déchiqueté

Il faut environ 60 t de bois vert/an pour chauffer une petite école primaire et 550 t de bois vert/an pour chauffer une piscine. La rentabilité d'un tel système de chauffage dépend du coût d'achat des plaquettes et/ou des taux de subventions à l'investissement sur les chaudières. Selon ces données variables d'une région à une autre, la filière bois énergie est conçue différemment. Des communes des régions Aquitaine et Rhône Alpes ont déjà mis en place avec succès ce type de filière agricole.

Dans tous les cas, la mise en place de la filière nécessite une longue réflexion pour identifier les ressources, les bâtiments à chauffer et l'organisation des livraisons. Mais la réalisation de ce type de projet engage une activité sur le long terme avec de multiples intérêts pour les collectivités:

    • pérennisation des haies donc préservation de la qualité de l'eau
    • soutien à des emplois ruraux,
    • économie sur le combustible, donc baisse du coût du kWh,
    • réduction des émissions de gaz à effet de serre
    • utilisation d'une énergie renouvelable.

En outre, elle permet aux agriculteurs en partenariat avec d'autres acteurs de vendre une nouvelle, et très ancienne, production d'énergie sur un circuit court (commune, canton).

 

En résumé :

  • Principe de la filière bois énergie
telechargez.gif
1 page - 154 Ko
icone_pdf.gif

PROGRAMMES EUROPEENS

RECHERCHE