Valorisation non alimentaire de la biomasse

Cette valorisation est croissante, du fait :
  • de la multiplication et du renforcement, à l'échelle mondiale, des réglementations et des normes sanitaires et environnementales
  • de la sensibilité de plus en plus forte des citoyens au respect et à la préservation de l'environnement.
Dech jpeg
 

Colza jpeg

L'utilisation de ces ressources renouvelables que sont les végétaux permet en effet :
  • de diversifier les sources d'approvisionnement en matériaux, en bases chimiques et en énergies
  • de réduire les émissions de polluants (gaz à effet de serre notamment)
  • de préserver les ressources fossiles épuisables (pétrole, gaz naturel...)
  • d'accompagner les politiques publiques touchant à l'emploi, à l'aménagement du territoire, à la diversification de l'agriculture, au retraitement des déchets...
La valorisation de la biomasse s'inscrit donc pleinement dans une démarche de développement durable.
Biogaz.jpg AILE travaille plus particulièrement sur l'utilisation du bois énergie, du biogaz agricole, des taillis de saules à très courte rotation et plus généralement les cultures énergétiques de biomasse solide.

(Français) PROGRAMMES EUROPEENS

(Français)

RECHERCHE